2014
29
sept

junger mann sitzt entspannt auf dem sofaComme à chaque rentrée, l’Unef a publié son infographie sur le coût d’une année d’étude dans l’enseignement supérieur. Depuis 2013, il a augmenté de 2 %. Comment faire pour ne pas sombrer dans le pessimisme chronique et s’en sortir ? Voici quelques astuces.

Le logement, trop cher ?

C’est le premier poste de dépenses dans le budget d’un étudiant. La colocation est encore le meilleur moyen de tirer les prix vers le bas. Non seulement, vous divisez par le nombre de colocataires le montant du loyer mais aussi celui des charges et des factures. Si vous devez vous procurer des meubles, oubliez Ikéa et dirigez-vous vers une boutique Emmaüs. Autres possibilités : traquer les offres de dons sur les sites de recyclage tels que les groupes Freecycle ou arpenter les rues de votre quartier la veille du jour de l’enlèvement des encombrants.

L’équipement de l’étudiant

Outil incontournable de l’étudiant : l’ordinateur qui peut représenter une somme coquette. Sachez que Emmaüs reconditionne et teste des ordinateurs d’occasion pour les remettre en vente à partir d’une centaine d’euros seulement. Pour ce qui est des livres, consultez d’abord le catalogue de la BU ou de la bibliothèque municipale pour les emprunter. Si vous devez vraiment en acheter, tournez-vous vers les librairies qui proposent des occasions comme Gibert Joseph ou les sites spécialisés dans l’achat et la vente de livres scolaires entre étudiants tels que Getboox.

Avez-vous d’autres astuces pour dépenser moins ? N’hésitez pas à les partager.