2016
9
juin

Etudiant à 104 ansUn vétéran américain de la seconde guerre mondiale vient de réaliser son rêve en intégrant l’université de Géorgie.

Mieux vaut tard que jamais ! Les rêves finissent par devenir réalité, même avec plus de 80 ans de retard… Chester Gryzbowski vient d’être admis comme étudiant par le Georgia Institute of Technology, à Atlanta. Son originalité ? Il fêtera ses 105 ans le 27 juin ! Issu d’une famille modeste, il n’avait jamais eu les moyens de suivre d’études supérieures. Membre du Civilian Conservation Corps de 1933 à 1942, il sera ensuite envoyé sur le front. A son retour, ses obligations familiales le poussent à accepter du travail en tant que boucher au lieu d’intégrer les rangs de la prestigieuse université dont il avait toujours rêvé, lui qui était déjà passionné d’ingénierie et de mathématiques bien avant la guerre.

C’est grâce à un bénévole appartenant à un No Veteran Dies Alone, un programme de soutien aux vétérans, que le rêve de Chester Gryzbowki a fini par se réaliser : ayant entendu son histoire, Steve Rutledge a contacté un membre du Congrès américain pour la partager… Résultat : celui qui réside aujourd’hui en hospice s’est vu remettre une lettre d’admission, le manuel des règles de la maison ainsi que la casquette jaune au sigle RAT (pour Recruit At Tech, ou Recrue du Tech), symbole d’intégration de l’établissement obligatoire pour tous les élèves de première année. L’Université a remarqué qu’il s’agit probablement du seul de ses étudiants qui aient été en vie lorsque cette tradition a été lancée… En 1915 !