2016
11
mar

En Inde, les examens peuvent se passer en slipEn Inde, la triche aux examens finaux et aux concours pour accéder à un poste de la fonction publique est une pratique très courante. Pour parer à ce fléau, les examinateurs inventent des méthodes peu banales.

Dans l’État du Bihar, l’armée indienne a ordonné aux candidats de se mettre en slip lors d’un test de recrutement. D’après le quotidien indien The Indian Express, cette décision a été prise afin de gagner du temps dans la fouille des 1 159 hommes s’étant présentés à l’examen. En fait, il s’agissait surtout d’éviter toute tentative de triche. En effet, obtenir de bons résultats aux examens finaux ou décrocher un emploi dans la fonction publique est un véritable sésame en Inde, et tous les moyens sont bons pour y arriver ! L’année passée, toujours dans l’État du Bihar, un millier de personnes avaient été arrêtées suite à une tricherie géante lors d’un concours d’entrée dans la police. Les proches des candidats s’étaient suspendus aux fenêtres du centre d’examens pour leur souffler les bonnes réponses.

Tricher en France : un pari très risqué !

Si vous vous faites prendre en flagrant délit lors d’un examen à l’université, vous encourez, en fonction de la gravité des faits, des sanctions administratives, à savoir l’avertissement, le blâme, l’exclusion temporaire ou définitive de l’établissement, ou encore l’exclusion temporaire ou définitive de tout établissement public d’enseignement supérieur. Lors d’un examen ou concours de la fonction publique, des sanctions pénales s’appliquent pouvant aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 9 000 euros d’amende. De quoi faire réfléchir !