2012
29
oct

Faisant partie des entreprises les plus plébiscitées pour un premier emploi, Ernst & Young entretient des relations privilégiées avec les étudiants. Le point sur les opportunités faites aux jeunes diplômés.

Comment approchez-vous les étudiants ?

Nous avons mis en place une structure et des process qui nous permettent de répondre à leurs attentes, en nous éloignant du modèle où un seul recruteur fait face à un candidat. Nous recevons les étudiants ou jeunes diplômés par groupes, et nous allons même parfois les chercher en bus sur leur campus. Nous leur présentons l’entreprise et nos métiers, ainsi que les opportunités qui leur sont proposées, puis nous leur laissons la parole pour qu’ils puissent eux aussi exprimer leurs attentes et envies. Viennent seulement ensuite les entretiens individuels.

Quelles relations entretenez-vous avec les écoles ?

Au sein d’Ernst & Young, nous disposons de représentants issus de toutes les écoles et universités. Des collaborateurs qui, une fois intégrés dans l’entreprise, font vivre la relation avec l’établissement qui les a formé. Ces responsables des relations écoles développent eux-mêmes, en partenariat avec les campus, des actions spécifiques, du tournoi de rugby aux partenariats sur des sujets d’études.

Un stage chez Ernst & Young peut-il se transformer en une proposition d’emploi ?

 Lorsque nous accueillons un stagiaire, nous investissons sur lui comme s’il s’agissait d’une embauche. Nous prenons le temps de le former, avant de l’intégrer dans notre planning et de lui affecter des responsabilités. Notre objectif ? Développer ses compétences pour pouvoir le recruter à l’issue du stage si toutes les conditions sont réunies. Un stage réussi est toujours valorisé et s’il est transformé en emploi, la période de stage compte comme ancienneté au sein de la société. Plus qu’un tremplin, un stage chez nous est un accélérateur de carrière.